Rétifs.

martigny-gianadda-suisse-119

Qui nous appelle

Luisant noir et blessure vive

Aux ciseaux des phrases pour rien?

Et dans quelle durée

Inutile au désir font-ils leur chemin

Tous ces mots qui raclent le gravier

Comme à la gencive on veut en finir?

En nous-mêmes l’autre nous attend

Sur l’épi de son silence éveillé

Demeurons bouches liées à la périphrase

Rétifs à tout ce qui n’est pas nous

Et prenons doucement congé dans nos salives

 

 

Barbara Auzou.

 

3 réflexions sur “Rétifs.

Répondre à barbarasoleil Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s