Déconfiture/ Isabelle Mayereau

Je sens comme une déconfiture
Un bout de gâteau dans le thé
Comme un immense, immense mur
Un chewing-gum trop mâché {x2}
Tu sens comme une drôle d’aventure
Où tu vas te risquer
Comme un bleu trop violent d’azur
Comme un vieux jean usé {x2}
Je sens comme une presque blessure
Comme un nuage dans le thé
Comme une pomme acide pas mûre
Comme un pétard mouillé {x2}
Tu sens comme une éclaboussure
Comme un peu de rhum dans le thé
Comme un vent trop violent qui dure
De l’eau dans le canoë {x2}
Je sens comme une déchirure
Un bout de citron dans le thé
En quelque sorte, une éraflure,
Des bleus presque violets {x2}
Il reste de cette mésaventure
Un peu de sel dans le thé
Des ecchymoses, des courbatures,
Une envie de pleurer {x2}
Isabelle Mayereau
auteure, compositeure et interprète;
(Bordeaux, 1947)

carrière

Lauréate du festival de Spa en 1978, Isabelle Mayereau commence alors une carrière professionnelle après avoir joué dans des cercles d’amis ou des clubs privés de Bordeaux, sa ville natale. Rien ne la prédisposait à devenir chanteuse. Une enfance bourgeoise et tranquille à Bordeaux où, à l’âge de de dix ans, elle construit une guitare avec trois bouts de bois et une corde. Une adolescence sage pendant laquelle Isabelle prend des cours sur une vraie guitare avec un professeur espagnol. Elle compose alors ses premières chansons sur l’amour, la révolte, les petits désespoirs d’une fille rangée. Elle découvre Brassens, Anne Sylvestre et Barbara, ainsi que Jimi Hendrix et Joni Mitchell… ce qui explique sa fascination pour les rythmes jazzés et les ambiances blues. Entretemps, Isabelle Mayereau devient styliste de mode. Mais sur l’insistance de son entourage, celle qui voulait écrire pour les autres se retrouve en train d’enregistrer son premier microsillon, L’enfance, en 1977. Six albums plus tard, Isabelle chante toujours avec autant de tendresse et de douceur des chansons qui sont autant de petits bijoux d’humour ou de nostalgie.

(texte reproduit de la revue «PRÉLUDE» du Centre national des arts [Ottawa], publié à l’occasion du récital d’Isabelle Mayereau du 29 octobre 1988)

discographie

ISABELLE MAYEREAU (« L’enfance ») (1977) – Domino DOM-15000 [V]
L’enfance – Pas ensemble – Simili U.S.A. – Standing – Des gouttes mauves – Jeux des regards – Hash – Sirop de vie – Orange bleue – Des synthétiseurs
ISABELLE MAYEREAU (« Souffle en l’air ») (1978) – Disc’AZ STEC-285 [V – importation]
Différence – Trois kilos – Souffle en l’air – Métamorphose – Palmier plastique – Tu m’écris – Les puces – Coups de gommes – Stars fantômes – Aquarelle
ISABELLE MAYEREAU (« Déconfiture ») (1979) – Acapella AC-105 [V]
Déconfiture – Les mains au chaud (« Le zist et le zest ») – Écarlate – Mal aux dents – Bureau – Objets – Crocodiles – Coup de froid – Smacks – Voyage – Inexorablement
DES MOTS ÉTRANGES (1980) – Disc’AZ AZ/2 344 [V – importation]
Des mots étranges – Uppercut violent – Chocolat brun – Fantasmes – Bordeaux – Il faudrait oublier le temps – On a trouvé… – Blues ou cafard – Courant d’air – W. Rock – Pax hôtel
NUAGES BLANCS (1982) – Disc’AZ AZ/2 410 [V – importation]
Nuages blancs – Sans défaut apparent – Bateau coulé – Matins des grandes villes – Piège à rats – Belle histoire d’amour – Look – C’est une vie – Risque d’avalanche – Histoires d’ailleurs
ISABELLE MAYEREAU (« Les mouches ») (1984) – WEA 240 514-1 [V – importation], Touchstone TST-9907-2 [CD – importation] 
Les mouches – Comme un café noir – Maboul – Éclats – La dame au renard – L’homme à l’imper – Les bleus – Finie l’histoire – Tu brillais comme… – L’air marin
FILM NOIR (1987) – WEA 242 108-1 [V – importation], 242 108-4 [K7 – importation], Touchstone TST-9908-2 [CD – importation]
Oubliez – Comme une histoire – Opium – Tam-tam square – Maso blues – Film noir – Jimmy – Où allez-vous? – Dynamite-moi
ISABELLE MAYEREAU: Tu m’écris – Belle histoire d’amour (compilation, 1988) – Disc’AZ 101562 [CD – importation]
Coup de froid – L’enfance – Pas ensemble – Sans défaut apparent – Chocolat brun – Des mots étranges – Différence – Belle histoire d’amour – Jeux des regards – Hash – Blues ou cafard – Trois kilos – Tu m’écris – Aquarelle – Standing – Stars fantômes – Bordeaux – Inexorablement – Smack – Déconfiture – Les mains au chaud
JUSTE UNE AMERTUME (1996) – Touchstone TST-9910-2 [CD – importation]
Juste une amertume – Dormir – All the Day – Les mots – Dent de lion – Chasseur d’images – Shangaï Palace – Matin bleu – Coule veine – Anima – La bouche de Gregory Peck – Bisbilles – Briquet tempête

Abréviations: [V]: vinyle; [K7]: cassette; [CD]: compact disc.

2 réflexions sur “Déconfiture/ Isabelle Mayereau

  1. j’aime beaucoup celui-ci fait partie de mon disque favori de l’époque !
    mais comme toujours video YT impossible a visionner meme en passant directement par YT ! (on ne parle pas de droit liés à ma position géographique cette fois, c’est simplement bloqué innocemment sans rien mentionner ça ne joue tout simplement pas ! c’est le cas (pour moi) de 95% des videos que vous publiez sur votre blog ! De temps en temps une passe (Regianni ou quelques fois des videos de Barbara mais d’autres de Barbara ne veulent pas jouer : rien de bien coherent en plus ! c’est au hasard)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s