Instantané 33

5616d73be48049ff8a3986b1e7265125

j’habite une maison d’air tremblant

Qui se distend au rythme du pouls

Elle sait de toute éternité

Que le passé n’est pas une preuve

Et qu’il faut brûler debout

Quand dans une faille du temps

On reçoit du soleil à genoux

Une allégeance sincère

 

Barbara Auzou

5 réflexions sur “Instantané 33

      • Je te regarde vivre dans une fête que ma crainte de venir à fin laisse obscure.

        Nos mains se ferment sur une étoile flagellaire.
        La flûte est à retailler.

        À peine si la pointe d’un brutal soleil touche un jour débutant.

        Ne sachant plus si tant de sève victorieuse devait chanter ou se taire, j’ai desserré le poing du
        Temps qui saisit sa moisson.

        Est apparu un multiple et stérile arc-en-ciel.

        Eve solaire, possible de chair et de poussière, je ne crois pas au dévoilement des autres, mais au tien seul.

        Qui gronde, me suive jusqu’à notre portail.

        Je sens naître mon souffle nouveau et finir ma douleur.

        L’Avenir non prédit, René Char.

        J'aime

      • De quel côté pointent les fusils ? Il s’avère que la lumière dans les yeux ne les désarme pas
        Je t’aime à ne regarder qu’en toi ce que nous changeons de Nous faute de pouvoir le faire au monde..: mais

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s