Oiseau tardif

grive-litorne-baie-ja

Paré du masque du matin l’oiseau tardif met son chant dans ma gorge au ruisseau tari

Arrache au sommeil des mottes de rêves et de jasmin  Son œil s’assied sur le mien

Travaillant en secret à me signaler partout l’invisible  L’instant furtif descend jusqu’à mes pieds comme une bourrasque qui redresse les champs sur l’insomnie

 

Barbara Auzou

2 réflexions sur “Oiseau tardif

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s