Instantané 34

images (1)

La pierre d’humilité crevée d’orgueil dort aujourd’hui encore sous les semelles de la terre et

C’est à peine si le bleu dresse son front sur un foyer de poussières

Où la perspective ment

Des armoires lourdes s’envole la nudité légère

Et c’est vers le mot mer que l’on va les palmes entre les dents

Se frayer une route respirable pareille à une caresse croissant

Chaude et entière

Au furet des mains

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Instantané 34

Répondre à loisobleu Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s