Musique honnête

20190320_153649

J’écoute au ras des sillons le râle du vert à l’écart des dresseurs de singes qui poussent comme du liseron dans les rues culottées

Et je caresse le contour apaisant et la forme passive de mon sommeil où le printemps éclate à coups de fleurs têtues comme le vouloir

 

Barbara Auzou.

15 réflexions sur “Musique honnête

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s