Anépigraphe

arabis_caucasica_blanc_ext__056361500_1552_15122012

Plante encore

des jours gorgés de santé

à mordre les talus de mots inédits

Et sur le papier froid

des pensées debout

posées sur le début de soi

qui chante l’incendie

Poursuis

le clair travail de l’amour

pressenti à la douceur tiède

du fruit

Demeure

la mer sans répit

qui tourne autour des ombres

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Anépigraphe

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s