Instantané 64

i283445314585601626._szw1280h1280_

Ils dorment tranquille maintenant

L’aile encore battante à l’épaule apaisée

Ils ont rendu la lune à ses marées

Et n’ont pas demandé au vent

La permission de dessiner

Leur parcelle d’étonnement

Au pouls apprivoisé

D’un puits d’éternité

 

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Instantané 64

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s