Bref horizon

Éviter une plante

Nos pas immobiles

collent au pavé

L’herbe n’est plus

qu’un lointain souvenir une lueur

verte sur le bref horizon

Et l’on s’enfonce dans l’illusion

d’un territoire On broie la couleur

du désir au reflux noir d’une fleur

fragile barrée au front

 

jusqu’à l’heure transparente

 

Barbara Auzou.

 

 

5 réflexions sur “Bref horizon

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s