Instantané 73

image

Fais-moi un nid de reine sous le chaume d’un ultime soleil

et dans le rapt d’un coude un berceau

Du délire des étoiles que plus rien n’étonne

déclare moi apte à recoudre les ciels

égarés que trop de peine engendre

Et parfume d’anémones

mes plumes du soir qui gisent sur le dos

grises et pommelées comme des légendes

 

Barbara Auzou

2 réflexions sur “Instantané 73

  1. A l’angle aigu de l’arête j’avance la courbe douce
    de ta poplité pour poncer au ferme
    En espérant le changement de temps
    que les tons chauds d’anémones ont en eux
    L’humble donnant sans mentir ce que la prétention avance avec imposture
    Au coude de l’ultime amour je ne planche pas la paume mûre…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s