La Légende de Novgorode/ Blaise Cendrars.

Merci à toi, Pierrick…

10879397979

Préface de Miriam Cendrars.

 

1997 ‒ 64 pages ‒ 17 x 24 cm

Mes mains caressaient la gorge souple des plus douces beautés,
et de ces mains je tordais le cou de mille marchands suants et vaniteux
– et moi aussi j’étais un puissant marchand, effleurant avec délicatesse
les choses payées de mes deniers… Mais en réalité, je n’ai même pas pu frôler
une chair parfumée et tendre et tiède
comme la neige… ni le creux, si chaud aussi, tendre et soyeux
vers lequel tendait mon vif animal.

Retrouvée en 1995 en Bulgarie, la mythique édition russe du tout premier poème de Blaise Cendrars, écrit et publié à Moscou en 1907, a fait sensation et suscité de nombreux articles. Notre édition, illustrée de cinq dessins en couleurs inédits de Pierre Alechinsky, reproduit intégralement le livre original russe et en donne une traduction supervisée par Miriam Cendrars, qui a aussi rédigé l’introduction. Forme et style du poème annoncent la modernité autant “qu’il révèle la tragique origine d’un nom nouveau, issu de feu, de braise et de cendres : Blaise Cendrars”.

  • 75 exemplaires sur vélin d’Arches. Une eau-forte signée.
    indisponible.
  • 925 exemplaires sur vélin ivoire.
    indisponible.
  • Nouvelle édition le 21 janvier 2019 à cinq cents exemplaires sur vélin.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s