Désormais

baiser01

Comment écrire désormais

sans son visage

solution provisoire à ton souffle

qui accroche des lampes aux fleurs

et des voiles au front de la nuit noire?

Comment écrire désormais

sans sa voix trouée d’étoiles

perdue dans un bois sans âge

sans ses mains patientes comme une oeuvre d’art

que le sable traverse?

Et tu trempes ton doigt à l’encre de son âme circulaire

où le trouble qui te renverse

ressemble à s’y méprendre

à la plus grande paix

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “Désormais

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s