Norge/ Glose

bv000009

Ce petit soir marin a une souplesse d’huile

La mer est aussi lisse que ton ventre de vierge.

 

Le dancing étire un blues plein de tolérance.

Je me sens le cœur plein d’absolution.

 

Nos deux corps en marche font des incisions

Flasques dans un oxygène palpable.

 

Les pâmoisons à la quintessence de muguet

De mes treize ans  puberté

 

Me remontent à l’arrière-nez

Comme un renvoi agréable.

 

Soir d’été au bord de la mer du nord.

J’en ai assez d’autopsier. Ce soir,

Mon esprit d’analyse

Est gourd comme la lune.

Je voudrais simplement

 

Faire l’amour tout de suite avec

toi dans les dunes.

 

Norge/ Poésies (1923-1988). Poésie/ Gallimard.

Une réflexion sur “Norge/ Glose

  1. Les corps en pattes sablées je nous croque le trottoir
    Ta pelle me fait faire des seaux
    Quand la première crevette se fait sentir
    Je m’en taille un bouquet
    Vive ta poitrine décolle en hydre avion
    Je t’ouvre le peint parasol …
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s