Limaille

6551228223_c0494fdd6b_b

Il tombe de la limaille dans nos yeux de verre taillés pour le songe

Et le hasard maintenant épuisé on aimerait qu’un à un s’écartent les mensonges

de nos corps convulsés et de nos bras enlacés seuls au fond de notre fièvre

 

Barbara Auzou

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s