Rêve horizontal

f331865e3e432f94e0db690de42cbce9

Et les amours aimables et modérées avec leurs bras informes

dans les baraquements perdus sur la grève

sont recouvertes par le sable nu de sédiments

et par l’orgueil de leur solitude

Puis s’endorment sous le poids prodigieux de leur rêve

comme de grands corps échoués au désir horizontal

et si tu n’étais pas là à respirer au diapason

comme une étoile de mer confiante et étale

je jurerais que la saison nous fut fatale

 

Barbara Auzou

 

2 réflexions sur “Rêve horizontal

  1. L’heure venue du sommeil des parasols
    le sable réapparaît en l’absence de serviettes
    au bord de route le parking rend le paysage
    à part toi sous moi et nous en un seul
    pas même un crabe qui s’y oserait
    et si j’en juge à ton minois
    je ne crois être une méduse
    Contons les étoiles, Ma…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s