« Notre rencontre fut comme des retrouvailles  » d’Eugenio Montale.

eugenio-montale-11th-december-1960_u-l-pjjlpt0

 

Notre rencontre fut comme des retrouvailles
après de longues années d’errance,
en un clin d’œil le rouet du Temps
a dévidé pour nous un fil interminable.
Sans surprise nous marchions côte à côte

avec des paroles simples et des visages sans masque.

Je songe aux temps passés :
la tombée du jour, la lumière qui renaît
m’étreignaient si fort
que je ne savais avec qui partager
ma dure richesse, et pourtant je sentais
autour de moi le flux d’une puissance
bienveillante, la surprise soudaine,
entre quelque autre et moi, d’un franc compagnonnage

Ta voix est cette âme qui plane.
Sur des fils, sur des ailes, au vent, au hasard, à
la faveur de la muse ou de quelque instrument,
elle revient joyeuse ou triste. Je parle d’autre chose
à d’autres qui t’ignorent et son dessin
est là qui insiste do ré la sol sol…

.
EUGENIO MONTALE
Poèmes choisis 1916-1980, Préface de Gianfranco Contini,

4 réflexions sur “« Notre rencontre fut comme des retrouvailles  » d’Eugenio Montale.

  1. Rien n’est plus vrai
    notre rencontre fut vraiment retrouvailles
    au long du rail resté parallèle

    Le temps passé fut
    du tant à préparer
    pour que la trémie calibre

    Faut dire qu’à vouloir sortir l’absolu
    ça demande à polir plus que cuivre
    en absence de brosse à reluire…
    N-L

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s