Evasion

d072c74177e467f2219680540ce8d66f

Tenons-nous loin des nuits sans jambes

mutilées de tant de possibilités

Il n’y a pas plus de justice du haut

que de justice du bas et nous sommes enfermés

sans être condamnés à rien d’autre que de trouver

 

l’endroit qui tremble

 

et la répartition des branches dans le silence du ciel

 

Vois comme la volonté de dire me rend belle

Viens en état de sauvagerie un peu et aux dents d’une gaieté

particulière

rendre possible au fil de fer notre juste évasion

 

Barbara Auzou

3 réflexions sur “Evasion

  1. Au bout des jours brassés les nuits sans jambes nagent entre deux eaux
    Le supplice qui n’exile rien du sadisme a recours au créatif
    En ricanant du jaune perdant dedans
    Erreur
    Pas de pêne capital pour les faux-procès
    Les coupeurs de t^tes sont pour le monde du travail
    L’amour est intouchable des doigts sales
    A l’écarté
    Le chien qui m’a hurlé d’être au départ, reste dressé aux lunes dans leurs révolutions
    Pour toi si solaire au ventre qui brûle sans venir aux cendres j’ai le bois d’arbre à soie
    Sauvage j’arrive loup de mer
    Les vignes répandues jusqu’au bord de l’estran porteur…
    N-L

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s