Les forces contraires

c7912d01ef3f13983ede4a07856cdc2d

Au- dessus des dalles que polissent la durée et le temps vorace il y a des fenêtres sombres et puis des hommes Des échos familiers

Derrière des rideaux inquiets qui s’installent

Cherchant des moyens d’expression l’ajournement ou la décision

S’embrassant ou se tournant le dos

Et dans la douce pérennité de l’ombre en place déjà sous l’édredon

L’entrain et la fierté de l’action qui monteront au matin dans une volée d’oiseaux

Pour que la rue advienne

Simplement

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Les forces contraires

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s