Comble d’élégance

05-Vol-Vautour-982x1200.jpg

Le vautour des phrases pour une fois est resté là-haut

à l’orée de l’œil

Le silence l’a coiffé en plein vol d’une membrane rose comme une aubaine

et comme l’amour

Les pierres se sont levées pour le remercier à l’unisson

et ont repris leur muette discussion avec l’aube lointaine

qui ne disposait que d’un mot

mais le déclinait à l’infini

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Comble d’élégance

  1. ELEGANCE

    Du fond de la fontaine d’yeux vengeurs

    où veille celui du
    Caïn fraternel

    je regarde le ciel aveugle

    dans un monocle de mépris de cristal

    au vieux cordon ombilical

    d’humour incorrigible et neutre

    qui me rattache sans merci

    à la très vieille glèbe des hommes obscurs

    de source pure

    Achille Chavêe

    Tandis qu’au pied le chien se frottait la truffe
    nous regardions les circonvolutions aériennes du veau tour
    secouer son drap d’or
    Le silence pris ses aises…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s