L’herbe tendre/ Serge Gainsbourg/ Michel Simon

 

D’avoir vécu le cul
Dans l’herbe tendre
Et d’avoir su m’étendre
Quand j’étais amoureux
J’aurais vécu obscur
Et sans esclandre 
En gardant le cœur tendre 
Le long des jours heureux

Pour faire des vieux os
Faut y aller mollo
Pas abuser de rien
Pour aller loin
Pas se casser le cul
Savoir se fendre
De quelques baisers tendres
Sous un coin de ciel bleu

Pas se casser le cul
Savoir se fendre

De quelques baisers tendres
Sous un coin de ciel bleu

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s