À contre-ciel

sceau bleu

Faut-il gémir

De quoi la chair est-elle

faite que la fleur distraite

de ton corps aurait tenu

loin de tes yeux

Était-ce éclat de sel

sur un visage inachevé

Tu as bu et pourtant

en rien tu ne te déprends

du bleu

et de l’éclair prolongé de son rire

sur le fer

Toucher le fond ne se fera

qu’à contre-ciel

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “À contre-ciel

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s