Partis pour rester…

Yellow bell in a temple, Nepal

C’est déjà plus haut que nos vies cet amour fou dans sa course dérouté

Jeté par poignées d’oiseaux sur les volets du murmure

Au matin d’un pré vertical tu m’assures

Qu’aucune lumière ne nous protège plus de cette syncope idéale du destin

Qui fait le chemin les murs et l’endroit pour rester

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Partis pour rester…

  1. Les maçons ne sont pour rien dans la venue soudaine de ces murs
    Ce sont des mercenaires d’un pouvoir conditionnel humain qui s’enrôle comme les premières légions
    L’armée du salut bouche le métro des transes pores
    La norme émoi ça n’existe pas
    Le tremblement d’une poitrine passe au travers des barreaux de la cage et le maintien selon nous n’a rien de commun avec un soutien-gorge de cordes vocales ostentatoire…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s