Gains de la nuit/ Tàssos Livaditis

tasos_livaditis

D’habitude le jour je rêvasse ou perds mon temps, je doute ou je m’incline mais à la nuit tombée, je cours de jardin en jardin et posant l’oreille sur l’écorce des arbres

j’écoute l’antique sanglot.

 

Tàssos Livadìtis fut d’abord un poète militant, déporté pendant la Guerre civile vers 1950, qui chanta les combats de la gauche et les lendemains meilleurs ; puis, vers 1970, un homme désabusé, qui sans renier ses idéaux pratiqua une poésie plus solitaire, introspective et onirique — passant du rêve révolutionnaire aux rêves (aux cauchemars plutôt) des nuits à jamais douloureuses.

5 réflexions sur “Gains de la nuit/ Tàssos Livaditis

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s