Jubilé

2473-une-visite-au-chateau-fort

Quand tout se dérobe

Et tout se fond mort dans une unique armure

Danse sur l’étonnante peau des saisons

Au bleu du couteau ou sous la robe des mains

Prends la forteresse d’assaut avec sa terre arable

Et dans la liesse fête le jubilé du corps

L’imminence du sens calme et souverain

 

L’aube désirable est amoureuse de son blason

 

Barbara Auzou

 

3 réflexions sur “Jubilé

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s