Manifeste

Manifeste

Je n’avais que ce petit corps leste

et sa nudité tendre escortée de ses mots ténus

pour tenir la nuit en échec loin de son prisme têtu

Après tant de constats d’absence et de gestes suspendus

dans le bleu du travail j’ai pu le tendre comme le manifeste

d’un idéalisme révolu et la peur s’est éteinte

doucement

comme une entaille

dans la main d’un gant

 

Barbara Auzou.

Une réflexion sur “Manifeste

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s