Arpents de campagne

vaches

Je mesure ma rusticité sur des arpents de campagne qui battent dans des cages de buée languides

Et j’enferme ma fragilité dans le regard placide de ceux qui ne comprennent pas toujours leurs semblables

Je ne veux pas être guérie du seigle simple de mes envies qui ne sèchent pas plus dans un herbier

Que dans la huche farineuse d’un précuit qu’on m’obligerait à mâcher et à remâcher  affable et sans amour

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Arpents de campagne

  1. Pourtant je suis certain de pas m’être levé tard….ah oui le jardin ça doit-être lui qui m’a tenu à l’écart. lLes arpents quand la brume matinale ne les cache pas c’est qu’on y est, mais au travail. Pas au lit. Vouloir se guérir du seigle serait ne plus reconnaître la différence du sarrazin avec le croissant de l’iman. J’aime que tu pétrisses à la main, sans produit je jure que ça me fait levé, tout gonflé…
    N-l

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s