Candide

candide

J’ai posé

mon cerveau sur mes peurs

comme un enfant candide

et je l’ai caressé longuement

de paroles lucides

qui n’appellent pas à tous les printemps

En plein coeur de l’hiver

Il est devenu le roi des sphères

et du moment

Il poursuivrait avec la ferveur

de l’oiseau

l’office clair et tremblant

du vivre

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Candide

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s