Haut-pèlerinage

haut pelerinage

Je suis venue pour les mains parfaites de la loi des contraires avec une conscience vague des périls et le refus des orages

J’entendais bruire d’étage en étage les rameaux du songe au-dessus de ma tête Foulais mes sentiers de bruyères nues et de menthes sauvages

Conviant l’anneau des saisons pour habiter la matière pour lever les moissons

Et j’ai effectué ce haut-pèlerinage pour ce qui fend le coeur répare le corps et le visage avec l’exigence entière d’une excessive épouse

 

Barbara Auzou.

 

 

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s