L’EPOQUE 2019/64: LES EAUX NEUVES V

Voici « LES EAUX NEUVES V » le soixante-quatrième de cette nouvelle Epoque 2019 avec le peintre Niala.

C’est un travail à quatre mains , merci d’en tenir compte dans vos commentaires et vos likes.

les eaux neuves 5

L’EPOQUE 2019/64

« LES EAUX-NEUVES 5 »
NIALA
Acrylique s/toile 53×38

 

Il y a mon amour

Partout dans les branches

Des regards qui nous attendent

Secoués de fièvre blanche

Dans les miroirs d’eaux

Des meurtres d’oiseaux

Et de tout ce qui a des ailes

Proférés par les locataires

Inconstants du beau

Privés de leur matière exploitée

Qui ignorent que le ciel

Fait le duvet des réponses

L’éclatante rudesse

De la raison pure avance

Attendant son heure pour frapper

Aux portes Mes seins touchent l’onde

A distance idéale entre le duel

Et le silence éloignant pour longtemps

Le retour du chaos et l’hégémonie

De ce peu de sang liquide qui nous entoure

 

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “L’EPOQUE 2019/64: LES EAUX NEUVES V

  1. Les eaux veillent en chiennes de garde
    dans les niveaux trop débordent
    Alors que seins battants à la pluie et au vent ta rage d’aimer ne veut justement pas partager
    Tu dis avec ta couleur chaude l’attente du retour à la peinture
    l’atelier en veille a tant à te dire Le sang qui bat dans mon pied veut jaillir à te retrouver dans cette chambre qui efface tous malentendus…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s