Instinct de conservation

Alberto Giacometti/ L’objet invisible

alberto Giacometti

Entre la faim et la soif de vivre

Les aller-retours  d’un sang musicien

Qui bat l’amble dans le bleu de tes veines

Entre la danse ivre de tes mains ancillaires

Qui t’astiquent les yeux comme du cuivre

Et la vouivre de ton âme inquiète de la misère

Des attelages N’oublie pas de laisser quelques miettes

À l’oiseau sage et lourd de tes jambes

 

Barbara Auzou.

8 réflexions sur “Instinct de conservation

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s