Cœur esthétique

coeur esthètique

Je voyage avec d’autres yeux

J’ai rendu la couverture d’emprunt

Et je n’ai plus à craindre ce grand coeur esthétique

Touché si souvent par erreur ou avec embarras

J’ai absorbé l’âpreté du vide avec le sérieux d’autrefois

Quand la balançoire berçait  mon corps d’enfant mystique

Flanqué de l’animal de son regard sans âge qui voyait trop loin

L’horizon alors aurait du me murmurer que j’étais unique

Et que l’arbre par l’oiseau toujours demeure libre de ses choix

 

Barbara Auzou.

8 réflexions sur “Cœur esthétique

  1. Merci pour ce trés beau poème Barbara…
    Ma balançoire, celle de mes dix ans, celle de mon enfance, elle n’existe plus aujourd’hui, mais l’arbre est toujours là, lui, cinquante ans plus tard…
    De tout en haut, si l’on vous poussait vraiment très fort dans le dos bien sur, on voyait la mer au loin…et avec les copains, on rêvait tous d’y aller là-bas un jour, un jour où l’on serait des grands nous aussi, histoire de voir un peu ce qui se passait de l’autre coté de cet océan magnifique…
    Alors à vingt ans, j’y suis allé finalement…et plus loin encore…et j’ai fait le tour, un tour complet même pendant que j’y étais…et puis je suis revenu, là, au pied de mon arbre, l’arbre de mon enfance, l’arbre de mes espoirs naïfs et de tous mes rêves enfantins…
    Alors j’ai remonté une autre balançoire, toute neuve celle-là, sous ce vieil arbre, pour que mes petites filles elles aussi l’aperçoivent à leur tour cette mer…là-bas…tout là-bas, au loin…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s