Nuit Brune

nuit brune

Il a emprunté l’escalier de bois

Ce beau prélude à la nuit brune

Que tu inventes pour moi

Et sur sa partition il y a des lunes

Tutélaires dotées de longs doigts

Qui intiment aux loups incrédules

De renoncer à la brebis des seins

Jusqu’au matin et qui mesurent l’humidité

De l’herbe nous précédant déjà d’un bon arpent

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Nuit Brune

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s