Cinéma

cinema

Je n’ai rien su trouver jamais

Pour me surprendre blanche

Au ventre creux des années

J’ai pourtant longtemps imité

Les arbres et leur étrange coutume

À faire des saisons leur cinéma

J’ai accroché follement mes draps

À leurs branches pour arrondir

Les hanches de l’improbable vécu

Avec ma nudité vraie et tendre

Et la complicité d’un ciel vigoureux

Me reste une chance de partir

Un jour dans le bon costume

 

Barbara Auzou.

 

3 réflexions sur “Cinéma

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s