Automne XXII

automne 22

L’automne est hautain

Il nous prend de haut dans le soulèvement du sang avec tous ses pinceaux furtifs et sa gueule d’éternel à s’effeuiller pour rire sous la seule force du vent

le genou en étrave vers on ne sait quelle mer vers on ne sait quelle menace

Moi j’aime les animaux naifs

Les vaches et les petits veaux de race courant après leurs chimères dans l’autre face du ciel tétant goulûment le sein tout simple du printemps

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Automne XXII

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s