Prolégomènes (IX)

Prolégoménes I

Je te poserai irréfutable

Contre une échelle le soleil qui attend comme un cheval sauvage la joie d’une autre route et sa réponse la plus droite vers le ciel

Et tu seras tout ensemble son locataire légitimé

Le départ et l’arrivée Le tourbillon inversé de tous les êtres dont les traces s’effacèrent sur le sable

 

Barbara Auzou.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s