Confidentielle

confidentielle

Confidentielle

La veine à mon poignet

Qui cogne l’injustice

Contre laquelle

Je garde un os

Et une hache au grenier

Ouverte la tranchée

Entre mes seins qui protègent

Les auspices

De fleurs extasiées

Levées sur une terre féroce

Dans des incendies spontanés

Partout partout j’aurais posé

La main qui me va sur la brûlure

Du monde et le hululement cendré

De son indicible peine

 

Barbara Auzou.

 

2 réflexions sur “Confidentielle

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s