Pomme/Les Sequoias

Quand j’ai marché dans l’allée des séquoias
J’ai respiré en entier pour une fois
Et envoyé deux mille prières au vent
Pour nous sauver de toutes les peines d’avant
Avant la rivière asséchée
Avant que tout soit emporté
Je veux retourner dans l’allée
Entendre les séquoias chanter
Ah-ah, ah-ah, ah-ah
Ah-ah, ah-ah, ah-ah
Apprivoiser le silence, les faiblesses de ma voix
Et habiter mon propre corps pour la première fois
J’ai bien gardé tous les secrets du vent
Entremêlé la sève épaisse et mon sang
Avant les arbres assassinés
Avant que tout soit emporté
Je veux retourner dans l’allée
Entendre les séquoias pleurer
Ah-ah, ah-ah, ah-ah
Ah-ah, ah-ah, ah-ah
Quand j’ai marché dans l’allée des séquoias
J’ai respiré en entier pour une fois

4 réflexions sur “Pomme/Les Sequoias

  1. LE SÉQUOIA

    Dans un suprême effort, le plus vieux séquoia,

    dont on estime qu’il aurait mille ans,

    entre le 15 avril et le 10 mai,

    survole sa forêt natale,

    jusqu’à perdre ses feuilles,

    ou vertes

    ou calcinées.

    Alors, parmi tant d’ailes qui s’entrouvrent,

    on entend, semble-t-il, comme un soupir,

    très doux, très douloureux.

    Tous les fleuves s’arrêtent

    et même l’horizon retient son souffle.

    L’homme qui passe,

    chargé de doutes

    et d’âmes inutiles,

    se demande pourquoi il est un être humain.

    Alain Bosquet

    Ce qui enchante le petit loup dont l’âme reste utile…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s