Retour

retour

Vous vous êtes épluché le coeur avec des épingles doubles de veine en veine L’abandon piquant l’origine Du feu roulant sur les hauteurs Une pointe de jaune dans vos souvenirs qui vous fait ce port de tête qui en dit long et la raie au milieu des yeux

Vous fait de l’ombre Le silence gronde aux portes et aux fenêtres

Vous rentrez chez vous

Le temps est frileux

Et la maison est éclairée

 

Barbara Auzou.

 

3 réflexions sur “Retour

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s