Anémone/Paul Neuhuys

paul neuhuys

Auprès d’elle, tout est nouveau.
Elle est ma fragile anémone; ma
Graziella, mon nid d’oiseau, mon violon de
Crémone.

Elle est mon
Ingres, mon
Manet, mon opale, ma cantilène.
Elle est le livre de chevet qui s’ouvre à la page que j’aime.
Elle est mon lac de
Constance, elle est mon île de
Capri.
Victime des circonstances, je ne sais ce qui m’a pris…

Une réflexion sur “Anémone/Paul Neuhuys

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s