Son paraphe qui sait

fauvette

Il nous faudra admettre la monotonie de la plainte tenue à la métaphore de l’eau filée de peaux et de drames

Quand tout le poids de la terre penche le corps de la femme vers le baiser d’où s’échappe la fauvette

Avec son paraphe qui sait

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Son paraphe qui sait

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s