Pour un hiver de raison

Pour un hiver de raison

Pour un hiver de raison qui se reconnaît abondamment dans le bonheur

Viens déchaussé jusqu’au givre qui ne franchit jamais le seuil de ma maison

Depuis combien de temps n’as-tu-pas ri dans mon bas de laine et caressé

L’enfant-fée à l’herbe du lien?

À la mousse du cœur qui croît sur les chemins comme des antennes

Nous mesurerons les pas gagnés par le chamois imprévisible du printemps

 

Barbara Auzou.

 

3 réflexions sur “Pour un hiver de raison

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s