Rempart vivant/Vivant poème

vivant rempart

Je sais comme exister dévore

Les psaumes et leurs feintes

Qui ne sauvent pas l’espèce

Je sais que les saisons nous consument

De leur crime laborieux

Qu’entre toi et moi il y a tout le reste

Un cercle parfait sur un cercle vicieux

Que l’on caresse

Je sais aussi qu’un jour on n’est plus à genoux

Et les hiboux de nos yeux font mouche

À tous les coups

Sans être surpris de cueillir des poissons lestes

Sous les pierres bleues et conjointes

De nos âmes

 

Barbara Auzou.

 

 

10 réflexions sur “Rempart vivant/Vivant poème

  1. J’en ai trop vu une étoile cousue au coeur désignés pour l’abattoir
    l’école est dure
    mais la différence sur le jugement qui reste est fondamentale
    Aies pas peur
    Nous on a décousu le derme pour mettre notre coeur à nu
    m’aime le plus obtus comprend que c’est la vraie chance qui nous protège, Ma…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s