Tes soleils furieux

tes soleils furieux

J’aurais assez

De la varlope de mon amour

Pour adoucir tes soleils furieux

Qui sonnent à grands coups

Quand ils refusent de se noyer

Dans le glossaire marécageux

Des jours et je demande à la mer

De te lécher les yeux un peu

Pour nettoyer l’altière ortie

De tes instincts Je contredirai

Et je provoquerai demain

Tes croyances suspectes

Me faisant lyrique

Remontant le chemin douloureux

Pour pacifier le matin

De son aube désabusée

Jusqu’à la bienvenue

 

Barbara Auzou.

11 réflexions sur “Tes soleils furieux

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s