Lettre quatorzième

9b9d6f337856ca4d68396b5bdbdabd44

Je t’écris

Et la plainte pourtant si rebelle à nos usages sillonne la vallée sans préavis et voudrait faire le jeu d’une autre vérité

Mais la vérité n’est que de passage et ce qui semble durer éternellement sera bientôt la harpe brève d’un printemps dans laquelle nous soufflerons

En attendant, tu ne sera pas surpris, le voisin privé de ballon tourne en rond sur sa conscience dans la brèche du plein midi et gagne chaque jour du terrain sur l’araignée et son filet

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “Lettre quatorzième

  1. Les horaires n’étant plus ce qu’ils étaient, j’ai loupé le facteur, ce qui me semble-t-il n’a pas dérangé la conscience du voisinage
    Les arbres s’habillent pour correspondre entre-eux
    La vérité c’est qu’en dehors de sa personne peu se sentent concernés par l’autre
    T’as vu ça repart bleu. Comme c’était avant le facteur, j’ai senti comme le plus fort se tenait à sa place
    Voilà un bon départ pour tenir le poêle au chaud….
    N-L

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s