La courte échelle

 

la courte-echelle

Tu me feras la courte échelle

je suis rompue à la cadence

Il y a des secrets qu’on n’élève

qu’au bleu du silence

Là où commence le ciel

court un vent inusité

le pouls seul peut l’approcher

J’ai vu des cœurs feindre de s’aimer

pour la violette et pour les guitares

et leur blanche cicatrice saignée

de lunes laissait couler les astres

tout entier sans les payer de leur chanson

Tu me pousseras une fois pour toutes

fût-ce  dans un abcès d’étoile ou une bouchée

de nuit en déroute qu’on avait prise pour une maison

Et je lèverai des pics de joie sur la couleur qui devance

toujours la raison La toile ne demeurera pas vacante

 

 

Barbara Auzou.

 

6 réflexions sur “La courte échelle

  1. A l’étrier l’ai mis ton pied
    l’acacia se fruite sans conter
    l’histoire est vraie
    Les choses sans visages qui ont squatté la cheminée sortent des pas décisifs
    plus de battements feints
    de jeux de rôle à tenir
    Marguerite renouvelle sa garde-robe en tenue de soleil
    on entend pas le serpent sortir de sa mue c’est debout que tu te déplaces
    le bois de charpente demande son bouquet
    et la chambre s’est orientée côté jardin pour recevoir le dernier bourgeon en son sillon..
    N-L

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s