Ils n’ont pas vu

ils n'ont pas vu

Ils n’ont pas vu

Ils n’ont rien vu

des vastes espoirs de notre peau

qui dépèce les mots et du poème-tempête

rodant parmi les arbres  Ils n’ont rien vu

car ils ne voulaient pas voir que l’attente

de toute une vie derrière une fenêtre

tourne avec le lait et récapitule sa naissance

sans arrêt  Qu’on attend la mer comme on attend

la mort flattés du ressac comme de grands enfants

Encore moins  les chemins de détours pour aller

de l’un à l’autre l’amour le fusil et la sueur

à la limite des bras l’orgueil dressé droit devant

un autre orgueil que l’on nomme indifféremment

Amour ou Bonheur Non ils n’ont pas vu cela

Et pour toi et pour moi non plus ils n’ont pas vu

 

Barbara Auzou.

6 réflexions sur “Ils n’ont pas vu

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s