La revanche du rêve

la revanche du reve

Et l’on n’est même plus surpris de voir l’élan et la retenue couchés côte à côte dans une blanche trêve

Les mots sont morts là où ils auraient pu trouver asile

Seul le silence dissident caresse encore le Non de ce monde pour tenter de l’arrondir jusqu’à ce Oui fébrile où l’âme est un cadeau

Les oiseaux dissipés quant à eux frôlent au passage le lobe des fleurs

Ils ignorent le drame au plus profond de leur coeur

La revanche du rêve n’est pas leur affaire

 

Barbara Auzou.

 

Une réflexion sur “La revanche du rêve

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s