Les pays de haute haleine (VII)

les pays de haute haleine 7

Comme si personne et sans proclamation

nous chasserons seuls dans des stridulations

enfantines jetterons de blancs cailloux

sur les critères en vigueur mimant la chose verte

nous inventerons une nuit de l’être à faire tourner

nos moulins farouches au coeur même des carrières du temps

qui résonnent en vain sans pénétrer le silence entre les peaux

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Les pays de haute haleine (VII)

  1. Par la porte ouverte de l’entre-peau
    glisse dans l’herbe la plus épaisse et mange le fruit tombé là
    il garde le mouvement de la branche
    l’odeur d’un autre vent
    puis conduit à la pierre qui attend de construire
    aussi étonnant que le paysage pourrait dire en contraire
    Vas mon coeur, vas…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s