Nos métamorphoses

nos metamorphoses

On ne tournera pas en vain sur nos fables

après avoir désiré toutes les roses

les mains serrées dans l’amour on a

assez de doigts pour pallier les lacunes

entre les choses et écarter les capitons

de la nuit qui voudraient étouffer le jour

ne serait-ce que pour l’oiseau qui nous épie

derrière les feuillages et rêve nos métamorphoses

à l’identique

 

Barbara Auzou.

 

8 réflexions sur “Nos métamorphoses

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s