Les Armes de l’été/ Octavio Paz

octavio paz
Ecoute la palpitation de l’espace
ce sont les pas de la saison en chaleur
sur les braises de l’année

Rumeur d’ailes et de crotales
tambours lointains de l’averse
crépitation halètement de la terre
sous son vêtement d’insectes et de racines

La soif éveille et construit
ses grandes cages de verre
où ta nudité est eau enchaînée
eau qui chante et se déchaîne

Avec les armes de l’été
tu entres dans ma chambre entres dans mon front
et tu détaches le fleuve du langage
regarde-toi dans ces promptes paroles

Le jour brûle peu à peu
sur le paysage aboli
ton ombre est un pays d’oiseaux
que le soleil d’un geste dissipe

3 réflexions sur “Les Armes de l’été/ Octavio Paz

Répondre à barbarasoleil Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s